Comment nourrir son iguane ?

nourrir un iguane

Comme pour tout animal de compagnie, l’acquisition d’un iguane vert, aussi nommé iguane commun, exige un minimum de connaissance pour espérer maîtriser le sujet et s’occuper au mieux de son futur compagnon de vie. Après la question du terrarium, c’est celle de l’alimentation qu’il faut impérativement aborder.

Le régime alimentaire de l’iguane vert

N’est pas terrariophile qui veut ! Pour les curieux en mal de savoir, il est important de connaître les habitudes alimentaires de l’iguane pour pouvoir le satisfaire et limiter le risque de maladies.

Un régime végétarien strict

Le régime du spécimen originaire d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale ne présente pas vraiment de contraintes. Pour autant, absence de réelles contraintes ne signifie pas que le sujet est à prendre à la légère : l’iguane vert adulte est végétarien et doit se limiter à ce régime tout au long de sa vie. Les carences nutritionnelles survenant facilement si le régime n’est pas respecté, il est important d’apporter au reptile ce dont il a besoin. En effet, si vous placez quasiment n’importe quelle nourriture dans le terrarium de votre iguane, dans la majorité des cas, il le dégustera sans faire le tri entre ce qui est bon pour lui ou ne l’est pas. Il est donc de votre entière responsabilité de donner à votre animal la nourriture la plus adaptée.

Un régime végétarien… Mais sans laitue !

Alors que l’on aurait tendance à instinctivement associer le régime végétarien à la laitue, la vérité est toute autre. Chez l’iguane vert, si la scarole et la roquette sont tolérées, la laitue est plutôt déconseillée. Si elle n’est pas dangereuse lorsqu’elle n’est donnée qu’occasionnellement, il faut tout de même s’en méfier car la majorité des produits proposés dans les magasins possède un mauvais rapport calcium/phosphore, un élément pourtant essentiel pour le reptile.

Les protéines animales déconseillées

Si dans la nature, lorsque les iguanes sont encore à l’état sauvage, ils peuvent être amenés à se nourrir de protéines animales – donc de viandes, d’insectes, etc. – il a néanmoins été observé que cela pouvait entraîner des conséquences néfastes sur la santé de l’animal. Toutefois, certains affirment que le lien de corrélation n’a pas officiellement été soulevé. Ainsi, il est dit qu’il faut apporter des protéines aux jeunes iguanes pour favoriser leur croissance puis, deux ou trois ans après, une fois arrivés à l’âge adulte, ils deviennent strictement végétariens.

Si les avis sont mitigés quant à la consommation de protéines animales, il est toutefois préférable de prendre ses précautions et de n’alimenter l’iguane qu’avec des végétaux et des fruits. L’animal aurait plus de mal à digérer les protéines : l’en faire ingérer sur le long terme pourrait considérablement abîmer ses reins et même favoriser la survenue de maladies.

Le rapport calcium/phosphore

Les règles sont claires : l’aliment idéal pour l’organisme de l’iguane vert doit se composer d’une quantité de calcium deux fois supérieure à la quantité de phosphore.

L’apport en eau de l’iguane commun

S’il a tendance à n’en boire naturellement que peu, il faut tout de même surveiller les quantités d’eau qu’ingurgite votre iguane vert. Ainsi, il suffit qu’en plus le terrarium dans lequel il vit ait un taux d’humidité assez bas pour que l’animal se déshydrate. À terme, des périodes de déshydratation trop courantes peuvent nuire à sa santé. Vous devez donc amener l’iguane à boire plus qu’il n’est enclin à le faire de lui-même.

Varier les plaisirs

Il est important de varier l’alimentation de votre iguane. Ainsi, n’hésitez pas à lui apporter quelques morceaux de fruits en complément des légumes ou végétaux. Dans tous les cas, veillez à respecter les pourcentages d’apport de chaque groupe d’aliments : les repas doivent se composer à 70-80 % de légumes verts feuillus (des feuilles de moutarde, feuilles d’Hibiscus, du chou chinois ou encore des endives par exemple).

En complément, vous pouvez donc ajouter des fruits comme la banane, la figue, le litchi, la poire ou encore la pomme à son repas mais également des légumes comme des courgettes, des concombres, des carottes ou encore des petits-pois. Si vous décidez d’introduire des fleurs – comme les pétales de Géranium, l’Hibiscus ou encore des Pâquerettes – dans son régime alimentaire, il est tout à fait possible de le faire mais en faible quantité.

La fréquence des repas

Le jeune iguane doit se nourrir en plus grande quantité jusqu’à ses 18 mois, pour assurer une croissance en bonne et due forme. Ainsi, les repas doivent être octroyés deux fois par jour puis réduit à une fois seulement de ses 18 mois à ses 3 ans. À l’âge adulte, la fréquence des repas du reptile se trouve entre quatre et six fois par semaine.

Bon à savoir : l’iguane étant un animal diurne, c’est-à-dire qu’il est actif durant la journée, le repas doit se donner plutôt tard dans la matinée. De plus, puisqu’il ne mastique pas ses aliments, il est important de découper en morceaux la nourriture que vous lui distribuez. Découvrez d’autres conseils sur les animaux domestiques sur l’annuaire animaux, Anymaux.com

Be the first to comment on "Comment nourrir son iguane ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*