Comment reconnaître un oiseau malade ?

reconnaitre un oiseau malade

Les maladies des oiseaux sont très difficiles à reconnaître car les symptômes ne sont pas forcément évidents. Dans la majorité des cas, les symptômes apparaissent à un stade bien avancé de la maladie. Sachant qu’une maladie aviaire soignée trop tard pourrait être fatale pour votre oiseau, il est de ce fait important de faire attention au moindre petit signe qui pourrait nous éclairer sur son état de santé.

Les principales maladies des oiseaux

D’autre part, pour pouvoir reconnaître les premiers signes de leur maladie, il est important de pouvoir connaitre les principales maladies qui peuvent les toucher et les moyens disponibles pour pouvoir lutter contre. Bien observer son oiseau au quotidien peut être aussi d’une grande aide. Ainsi, si vous observez un changement de comportement ou certains signes inhabituels, sachez que votre oiseau est malade.

Les maladies rencontrées par nos petits compagnons sont nombreuses, les signes sont donc multiples. Si vous remarquez, par exemple, la manifestation d’une respiration saccadée, dites-vous bien que votre volatile souffre peut être de problèmes respiratoires, d’autant plus par temps froid. En effet, l’humidité et le brouillard peuvent être à l’origine de ces problèmes.

Si vous remarquez que votre oiseau souffre d’une perte de poids, que son bec, ses pattes et sa peau changent de couleur et deviennent pâles. Ces signes peuvent être alors annonciateurs d’une anémie. Cette maladie est souvent le reflet d’un habitat qui n’est pas adapté, d’une carence dans l’alimentation ou de présence de parasites. En effet, les acariens, les moustiques, les poux rouges peuvent être responsables de cette anémie.

D’un autre côté, si votre volatile (perruche et inséparable en particulier) a les bouts des pattes qui deviennent blanchâtres et qui commencent à enfler légèrement, dites-vous bien que votre oiseau souffre d’engelures dues à des températures basses avoisinant les -3 degrés, il faudrait donc veiller à protéger leurs volières du froid et des courants d’air.

Si votre oiseau a tendance à passer son temps à s’arracher les plumes, ceci est signe de picage. Cela n’est pas grave si ça se produit pendant la période de mue, par contre, en dehors de cette période, cela pourrait être le signe d’ennui, de stress, de peur, de surpeuplement, de dérangement, de manque de vitamines ou d’hygiène.

Le manque d’hygiène pourrait être la cause de l’apparition d’une coccidiose. Cette maladie apparaîtrait sous forme de diarrhée sanguinolente, d’un amaigrissement important et de bave au coin du bec. Si le traitement n’est pas administré à temps, cette maladie pourrait être fatale et ce 4 à 5 jours après l’apparition des premiers symptômes. La colibacillose est aussi une maladie due à un manque d’hygiène, l’apparition de diarrhée verdâtre serait un signe qui ne tromperait pas.

Si votre oiseau a une croûte grisâtre qui se forme sur le bec ou sur les pattes, ceci serait un signe de l’apparition de l’acariose ou gale des pattes et du bec. Un acarien serait à l’origine de cette maladie donc toujours bien nettoyer le terrain où il se trouve.

Si vous observez chez votre oiseau des signes de somnolence, de tremblements, de grande soif, de perte d’appétit, de fièvre, de pertes d’équilibre, de respirations irrégulières et de fientes vert fluo, vous êtes face à une psittacose, une maladie pouvant être transmissible à l’homme. Elle est souvent dûe au contact d’oiseaux contaminés.

Bien d’autres maladies tout aussi graves peuvent malheureusement atteindre elles aussi ces volatiles, à savoir, la pasteurellose, l’ornithose, la peste ou la grippe aviaire.

Ainsi, pour résumer, une observation de votre oiseau au quotidien pourrait lui sauver la vie. Faites donc très attention aux selles diminuées ainsi qu’à leurs changements d’apparence, au manque d’appétit, à la modification du comportement, au plumage, à la respiration anormale, aux vomissements et régurgitations, à l’abdomen distendu, aux écoulements oculaires et buccaux et même à la forte envie ou refus de boire.

Tous ces signes peuvent être des symptômes de maladies qui peuvent être fatales pour les oiseaux car ils sont très sensibles aux états de choc, il est donc très important de bien les observer pour pouvoir aller consulter à temps et éviter leur perte.

Be the first to comment on "Comment reconnaître un oiseau malade ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*